ethique, valeurs, formation humaines, gestion humaine, formation humaine. gestion humaines, formation humaines, gestion humaine, éthique, valeur.
Interventions
Formations
Transfert de compétences
Processus pédagogique
Divers

L'éthique peut être définie comme la science de la morale, l'art de diriger sa conduite selon la morale.

Elle renvoie à deux notions clés :

  • l'importance de l'humain au sein des organisations et des sociétés,

  • l'évolution des valeurs en fonction de l'époque.

 

Selon Paul Ricœur : "l'éthique relève du bien, la morale recouvrant le domaine de l'obligation"

 

Les valeurs et l'éthique nous semblent essentielles dans les actions qui touchent aux ressources humaines, et donc dans la formation professionnelle et la formation humaine. Il convient de les mettre en rapport avec la réalité du monde d'aujourd'hui.

En d'autres termes, la véritable éthique, c'est-à-dire l'éthique qui est applicable dans les faits, inclut la dimension humaine, certes, et aussi la dimension de l'entreprise, qui est une réalité qu'on ne peut ignorer.

 

Quelle est notre éthique ?

  1. La personne humaine est respectable et a droit à des traitements humains.
  2. Les collaborateurs de l'entreprise fournissent à la personne humaine un contexte de travail conforme au point 1.
  3. Les relations des collabrateurs de l'entreprise avec eux-mêmes, les clients, les fournisseurs, les personnes de tous ordres, sont conformes au point 1.
  4. L'entreprise n'est pas prise en otage par ses collaborateurs, sous prétexte d'éthique ou d'une compréhension erronée du point 1.
  5. Le collaborateur est responsable du contrat qu'il a signé avec l'entreprise.
  6. L'entreprise est responsable du contrat qu'elle a signé avec le collaborateur.
  7. L'entreprise n'a pas à satisfaire par essence les désirs personnels du collaborateur, car elle n'est pas structurée pour cela.
  8. Les collaborateurs ne se servent pas de leur position et/ou de l'entreprise pour assurer la promotion de leurs convictions.
  9. Chacun assume pleinement sa responsabilité et est comptable de ses actes.

 

L'éthique revient au coeur de nos préoccupations. Comment la vivre concrètement dans nos pratiques comportementales au quotidien ?

La nouvelle crise que nous vivons et les derniers dérapages générateurs de scandales internationaux qu'elle révèle, sont le fruit d'une éthique bafouée. Un retour aux valeurs essentielles pour remettre l'humain au centre du système est incontournable que ce soit au plan de l'économie, de la santé, de l'éducation, de l'écologie, de la culture, etc.

Le retour de l'éthique est la condition indispensable pour retrouver une véritable harmonie et osmose entre les sociétés où nous vivons (organisations) et les hommes qui les font vivre (rapports sociaux). Paradoxalement, c'est la crise qui nous en prouve utilement la nécessité.

"Le 21 ème siècle sera spirituel ou ne sera pas." a dit André Malraux. Peut-être. Dans tous les cas, il sera régi par un retour à l'éthique, véritable guide et boussole des comportements en société.